ForgeFM Février 2023, Cerebria, Complots et figurines, OPR et le SAV de la Forge

Vous l’attendiez tous, voici le premier podcast de 2023 de la Forge Ludique, ForgeFM.

Cette fois-ci, Chris nous présente son jeu coup de coeur du moment : Cerebria.

L’inspecteur Kirou nous parle Complots dans le monde de la figurine. La Dimension nous plonge dans One Page Rules, et le SAV de la Forge répond à vos questions !

Dispo aussi sur Youtube !

Janus-Chapitre 2 – Retour D’expérience

Jour du deuxième épisode de la saison Sector Janus, ce vendredi 10 février était le moment que tous les participants attendaient avec impatience. C’était l’occasion d’exploiter la décision stratégique, prise par rapport à la carte de Campagne que nous avons introduit dans le retour d’expérience du chapitre 1 de Janus. Une bien belle soirée, qui démarre avec une ambiance sérieuse et digne d’un Wargame. Le caractère de chacun fait vite oublier ce calme studieux au profit d’éclats de rires liés aux événements et à cette règle OPR très simple à jouer.

Voici les résultats sur carte :

Laissons notre Maître de Campagne Keslo nous raconter les issues des parties de ce soir. Comme toujours, la plume gorgée d’un style fluff Warhammer 40.000 est la sienne. Encore une fois merci (je pense au nom de tous ) pour cette organisation !

Greg vs Frère – Forge Héralds / Iron Warriors : mener un assaut sur One Page Rules

Une nouvelle explosion puissante ébranla la muraille, les vibrations des frappes orbitales soulevaient des tonnes de roches qui retombaient en pluie de cendre et de gravats sur les frères qui tenaient impassiblement leurs positions.

Puis soudain le calme, le paysage était méconnaissable, une partie du mur d’enceinte avait disparu et d’immenses cratères rougeoyants recouvraient une grande partie de la zone où s’élevait peu avant une muraille de ferrobéton.

Du haut de la muraille Ouest, le Frère Sergent Jonas de la 5° Compagnie des Forge Héralds observait avec consternation les ruines fumantes du glorieux rempart. Il cala un peu plus son Fusil à plasma sur son épaule, le doigt tendu sur la gâchette. A ses côtés se tenaient ses frères de bataille prêts à faire chèrement payer à l’ennemi chaque pouce de terrain Impérial.

Des glyphes de détection illuminèrent les lentilles de son casque juste avant qu’il n’entendit le grondement sourd provoqué par l’approche de l’ennemi qui s’élançait vers la forteresse, son bras levé retomba et donna le signal que tous attendaient. Les Forge Héralds ouvrirent le feu sur les premiers ennemis visibles à travers les épaisses fumées qui obscurcissaient toute la zone, leurs puissantes armes lourdes ouvrant des brèches sanglantes dans les rangs ennemis. Jonas sentait son arme chauffer sur son épaule mais sa fureur n’en tenait pas compte, il ne se souciait plus que de voir les hérétiques mordre la poussière, ses anciens frères d’arme exploser sous les missiles et les véhicules se transformer en carcasses de métal en fusion.

Lorsque qu’enfin après une intense bataille le Capitaine ordonna aux défenseurs de cesser le feu, Jonas s’aperçut que « l’Enclume », un des terribles Dreadnough de la compagnie avait fait feu si souvent que le métal de ses canons était chauffé à blanc et que son sarcophage était criblé d’impacts.

Des dizaines de cadavres Iron warriors jonchaient le champ de bataille et plusieurs carcasses de blindés étaient encore dévorées par les flammes. Un sentiment de fierté s’empara alors des frères survivants qui poussèrent un hurlement de joie.

Mais ce cri s’étrangla vite dans leur gorge, la discipline reprenait le dessus sur l’émotion, les dégâts subis étaient grands et le temps nécessaire aux réparations serait long.

Jonas soupira, ce n’était qu’une victoire éphémère, la forteresse 23 ne pourrait pas tenir beaucoup plus longtemps si d’autres assauts arrivaient mais il savait qu’ils avaient résisté assez longtemps pour permettre l’évacuation des derniers civils et peut être pour donner à Janus quelques jours de plus en attendant les renforts qui ne manqueraient pas d’arriver , l’honneur des Forge Héralds était sauf…

Noskil et Jean-phi vs Vulkan – Forge Héralds+Eldar/Thousand sons – Un Harlequin dans OPR ?

Un flash coloré et le froid perforant la réalité après la douceur de la toile.

Des détonations tout autour d’elle, des cris et des gémissements d’agonie et des hurlements dans des fréquences irréelles et impossibles que seuls les démons peuvent émettre.

Se concentrer sur sa respiration, sur les battements de son cœur. Écouter les divers signaux transmis par les capteurs de son masque de solitaire.

Des runes signalaient des aspects Eldars proches, des Vengeurs avec leurs catapultes shurikens améliorées, un wraithlord mû par l’âme des grands guerriers de la race, plus loin un conclave de psykers avec leurs runes si différentes !

Ses alliés étaient repérés, d’un clignement de paupière elle bascula sur les signaux ennemis.

Des Mon-keigh ! Barbares sous évolués mais redoutables en nombre, et des démons ! Les créatures du Warp avaient été attirées ici par la volonté d’un Duc du changement maître d’œuvre de Tzeentch dont ils sont l’incarnation du savoir, de la tromperie et de la sorcellerie de leur divin maître.

Un conclave avait demandé son intervention afin de protéger les secrets de sa race. Personne, même parmi les siens, ne sait quelles sont les limites des capacités du Solitaire. On dit de ce tueur surnaturel qu’il peut gravir une muraille verticale en courant, surgir des ombres dans un bunker verrouillé, et même ralentir le temps.

Laissons les poètes inventer une nouvelle geste, elle avait une mission à accomplir, rien ne se mettrait en travers de son chemin.

Les Mon-keigh perdaient le terrain, seule l’intervention du Wraithlord tenait les démons en respect, mais d’autres créatures approchaient, il fallait agir vite.

Avec la grâce féline caractéristique de sa caste elle pirouetta vers le bâtiment où se tenait sa cible, le micro générateur de saut warp lui permit de réapparaître dans la salle de commande devant le regard stupéfait des deux mon-keigh qui opéraient l’étrange machinerie.

Le baiser d’harlequin mis rapidement fin à leurs interrogations. Leurs corps n’avaient pas encore touché le sol dans leur molle chute que déjà elle enclenchait le détonateur du cristal solaire.

Du coin de l’œil elle eut juste le temps d’apercevoir le flash lumineux créé par ce soleil de la taille d’un atome avant de replonger dans la douceur de la toile, abandonnant cette réalité morne et froide tout en signalant à ses frères qu’ils pouvaient l’y rejoindre quelques instant afin de regagner leurs vaisseaux mondes.

Car seuls les harlequins peuvent arpenter librement les chemins de la toile, elle en était une des arpenteuses ,Eolia Ereintha Asuryanat, l’étoile du soir, celle que ses ennemis n’aperçoivent qu’au soir de leur vie.

XBood vs Tangeek – Ratmens / X° Compagnie Forge Héralds – Race nouvelle introduit dans OnePageRules

L’orage venait d’éclater. La pluie commença à tomber sur les cadavres qui se vidaient de leur sang. Elle charriait les immondices en bas des canaux d’irrigation de ce secteur en ruine dans des torrents sanguinolents. Le scout de la X° compagnie regarda le ciel, fermant les yeux pour se protéger de la pluie. L’eau lava son visage fatigué. Un éclair illumina le ciel au-dessus de sa tête. Le tonnerre gronda quelques secondes plus tard. Il regarda enfin autour de lui. Il n’y avait que mort et désolation de ce sous-quartier de la ruche. Des corps mutilés de gardes impériaux et de mutants jonchaient le sol boueux après les derniers affrontements qui avaient suivi la rébellion. Le haut commandement les avait envoyés ici pour mettre un terme à ces actes qui usaient les forces impériales alors que la planète était sous le joug d’une invasion.

Des blocs de plastbéton criblés d’impacts de balles, étaient recouverts pour la plupart de membres déchiquetés des rebelles mutants, mi-hommes mi-rats qui avaient essayé de les franchir. Les gardes à couvert derrière avaient tant bien que mal essayé de se défendre devant la charge ennemie, mais ils s’étaient fait tailler en pièces.

Le scout et son escouade avait été envoyés pour défendre cette position stratégique et épauler des Centurions placés plus bas dans les rues de la cité en ruines. D’autres unités seraient déployées par module d’atterrissage, directement en plein milieu des combats. A peine s’étaient-ils installés dans leurs positions retranchées, que les ennemis surgirent de leurs cachettes en mitraillant, tailladant, des prières impies sur les lèvres et le feu dans leurs cœurs de mutants.

Le jeune Scout avait peine à croire à ce qu’il voyait ! Ils étaient débordés par cet ennemi inconnu qui surgissait des sous-sols avec de terrifiantes foreuses modifiées pour le combat et capable de broyer un centurion.

Il fut surpris lorsqu’une roquette tirée d’un de ces véhicules vint ravager le mur contre lequel il était adossé.

La violence du coup fut si forte que le marine fut une fois de plus jeté au sol. Le signal d’alerte hurlait d’une telle force que malgré sa rage, il dut péniblement ôter son casque. Il haletait, du sang s’écoulait de sa bouche et de ses yeux blessés et il n’avait plus le contrôle d’un de ses bras qui était déchiqueté.

Il avait combattu avec la X° compagnie contre l’avancée ennemie sur plus de mondes qu’il ne pouvait se souvenir et il allait ici achever son service à l’Empereur. A travers cette épaisse pluie qui tombait maintenant à verse, il distingua ce pourquoi ils étaient là. Il était encore intact, malgré les affres de la guerre et du temps. Ce statuaire Impérial représentait ce qui faisait de lui et de ses frères le symbole de l’Impérium, Force et Honneur, seule la mort mettait fin au devoir.

Il crut entendre un souffle lui dire « Frère, tu as accompli ton destin et la volonté de l’empereur. Tu as assez souffert. ».

Il réussit à murmurer quelques mots :

-Je suis prêt, j’ai accompli mon devoir et je vais rejoindre l’ange. Recommandez mon âme à l’empereur.

Il ferma les yeux et attendit. Au loin, la gigantesque statue s’affaissait lentement dévorée par les flammes.

Guimlideux vs Chouky – Gobs / Tau – « Pour Chef Morzy-La-Jamb ! »

C’était un jour ordinaire, un jour d’enfer, un jour de fer et de feu, sur la planète Janus, dans les régions désertiques. Entre deux couchers de soleil, à l’ombre de mille feux, Gork et Mork reposaient leurs yeux.

« Et vlà pour toi » rugit TarekTifié à travers le communicateur défaillant de son casque Gobo-Teknik, et assénant un monumental coup de tête sur le crâne nu d’un étranger inconnu à la peau légèrement bleutée. Sous la violence du choc, le crâne céda et l’étranger s’effondra de tout son poids. TarekTifié entendit derrière lui le hurlement du réacteur d’accélérateur plasma du char modifié qu’ils avaient « empruntés » aux zoms roses et ses senseurs intégrés artisanaux l’informèrent de la cible probable du tir.

Il fit volte-face pour profiter du spectacle et tenant un automatik de la taille d’un grot regarda au loin un étrange véhicule qui devait peut-être recevoir la salve de plasma.

Après quelques étincelles, la salve d’énergie s’élança vers la cible, TarekTifié repoussa le zoms bleu d’un coup de pied et abattit son gros kikoup sur le bras d’un autre qui était tout proche le sectionnant proprement afin d’avoir la place pour mieux observer le véhicule des zoms bleus exploser dans une boule de flammes de toutes les couleurs.

Plus loin devant lui, il vit un autre groupe de zoms bleus, c’était pas des marines’boyz,, c’était de simples zoms bleus mais qui au lieu d’aimer l’emp’reur aimaient aut’choz, qui étaient en train de s’enfuir face à un Buggy lance flam’s qui écrasait ceux qu’il ne pouvait transformer en torches vivantes.

Le combat avait été bref, les zoms bleus n’étaient qu’une poignée, pas plus qu’une bande de boyz accompagnée d’un ou deux truks. Néanmoins, ça avait été une belle baston, la journée commençait plutôt pas mal !

Tout en cherchant du regard, il hurla

-« Kasztar! Ramén’ tes fess ici! Kazstar! »

En s’avançant sur le lieu du combat, il vit un Gob imposant, bien plus grand qu’un Gob normal, à genoux en train de cogner la tête d’un zoms bleu sur un rocher.

-« J’vais t’crevé,! tu entends,! te crevé! » rugit le Gob.-« J’crois qu’il est déjà crevé, maint’nant arrêtes, y faut qu’on aille au sommé d’la montagne voir d’où cé ki viennent les zoms bleus pour le Chef Morzy-La-Jamb. »

Sly vs Dim – Lamenters / Death Guard – Les Larmes pourries

Le Caporal Lamenter fit encore quelques enjambées et bondit par-dessus les ruines en compagnie de quatre autres frères. Un tir de son pistolet bolter explosa la tête d’un infecté comme un fruit trop mur. Son corps fut même propulsé par la violence du choc et tomba lourdement dans les ruines.

Le Caporal affecté à la défense et évacuation des civils de ce secteur de la Ruche Ouest avait laissé éclater sa rage après avoir vu Frère Lorenzo, vénérable dreadnough de la compagnie recevoir de plein fouet les tirs laser du mastodonte Land Raider de la Death Guard.

Le sarcophage de céramite s’était éventré sous l’impact des tirs et les derniers organes du vénérable avaient été instantanément réduits en lumière et chaleur ! des siècles de vie au service de l’Empereur anéantis en quelques millisecondes !

Les frères condamnés qui l’avaient rejoint furent tout aussi impitoyablement fauchés par les tirs dévastateurs du monstre blindé que rien ne semblait pouvoir arrêter.

Au fur et à mesure que ses frères mourraient, arrivant de derrière les murs de ruines calcinées des secteur d’habitation d’autres répugnants adorateurs de Nurgle prenaient part au combat.

Les capteurs de son casque l’avertirent qu’une bande de brutes engoncées dans une caricature d’armure terminator constellé d’immondices grossières se précipitaient sur lui et les autres membres de son escouade.

Le monstre le plus imposant décapita frère Laël d’un seul revers avec une imposante faux immonde et greffée à l’armure composite de celui qui avait un jour été un frère de bataille.

Le Caporal sentit qu’une rage aveugle allait le posséder totalement, Une rémanence vieille de plusieurs millénaires annihilait ses pensées.

Il se voyait sur le pont du Vengeful Spririt, en avatar de Sanguinius, faisant face à l’archi-traître. N’ayant plus aucune notion de la situation et de sa personne, il se jeta sur les hérétiques. Il abattit son épée tronçonneuse avec une telle rage et une telle force que celle-ci réussit à forcer la plaque qui protégeait le bras au niveau du coude d’un Deathshroud auquel il s’en était pris. La chaîne dentelée mordit profondément la chair putréfiée et le bras tomba quelque seconde après.

Sonné malgré sa taille et sa résistance, l‘hérétique tomba à genoux et le caporal en profita pour s’attaquer à la partie non protégée qu’il avait repérée au niveau de l’aisselle malgré la rage qui le consumait. Il réussit ainsi à éventrer la bête malgré ses protections.

Il vit qu’un autre frère, frère Victor, perdait le combat contre une autre brute. Au moment où celui-ci était jeté au sol et allait être coupé en morceaux par la bête, il enclencha la goupille d’une grenade krak, attaché en chapelet à une poignée d’autres. L’explosion emporta le marine et la bête dans une déflagration assourdissante et un nuage de shrapnels.

Le souffle de l’explosion jeta au sol le caporal qui en un instant se remit debout grâce à son armure énergétique.

Mais en dépit de ses réflexes surhumains il ne put cependant éviter un tir du mastodonte qui fendit son plastron et laissa un trou béant au centre de sa poitrine.

Dans un dernier instant de lucidité le Caporal put lire en dépit de sa vision brouillée les senseurs tactiques retransmis sur ses lentilles de casque.

« +++ Civils évacués +++ , protocole repli engagé, limitez nos pertes »

Janus – Chapitre 1 – Retour d’expérience

Le 20 janvier à la Forge Ludique, le premier acte de la campagne narrative sur la règle One Page Rules avait lieu. C’est dans le 41 millénaire de l’univers Warhammer 40k que se déroulaient d’intenses affrontements entre figurines mais surtout une franche rigolade entre une douzaine de personnes.

Premiers Contacts, les joueurs découvrent Janus.

« Premiers contacts », mais aussi première introduction en groupe où le Maitre de Campagne Keslo nous brief sur le déroulé global de ce suivi narratif. Un bon moment, être réunis et dans un rôle, c’était l’éclate.

Les Briefing par tables sont fait, les forces composées et les ordres de missions bien compris. On y va, les dès se lancent et les premières interactions ludiques prennent place. C’est vers les tours 2 et 3 que les premières surprises arrivent : des joueurs s’ajoutent avec des armées non inscrites, des alliances éclatent, des objectifs sont découverts. Le tout sous la baguette de Keslo qui orchestre selon ses plans narratifs. Ce sont des éléments comme cela qui nous font passer une soirée pas comme les autres et surtout qui marquent en tête : cette partie de ce soir aura un lendemain.

La campagne se base sur une carte des opérations qui sert à Keslo pour organiser des rencontres et aux joueurs pour s’immerge davantage sur Janus. Nous en parlons plus en détails dans un prochain article, cette carte est un réel outil également pour les joueurs. Teaser : la carte permet un jeu dans le jeu, à la façon d’un Risk où chaque territoire contrôlé donne des ressources et conditionne les futurs engagements par les frontière de chaque territoire…

Laissons Keslo nous raconter les divers aventures des belligérants du 20 janvier. Merci à sa plume et à son suivi précis avec chaque joueur table par table, que ce soit pendant à la partie et à la fin de chaque partie. Un très gros travail et implication.

Forge Heralds – Chapitre Space Marine


Au pied des marches de la ruine xénos inconnue, le Capitaine de la 5° compagnie retirait son épée tronçonneuse du corps sans vie d’un xénos lorsque la voix d’un des frères de bataille retentit dans son casque.
– « Les Eldars se retirent, monseigneur« 


Le Forge Hérald consulta son auspex, les runes représentant l’ennemi étaient de moins en moins vives au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient. Il s’approcha du bord Ouest du bâtiment. De là il pouvait voir les silhouettes des carcasses des véhicules de transport qui avaient subi la puissance de feu des Eldar. Des flammes s’élevaient des blindés et toute vie semblait les avoir quittés mais il pouvait distinguer la silhouette du techno prêtre de mars à leurs côtés. Il y avait peut-être une chance de les revoir un jour arpenter les champs de bataille au nom de l’Empereur.


Les pertes subies par les Forge Héralds n’en étaient pas moins importantes. Les Eldars avaient frappé avec une vitesse et une précision diaboliques, éliminant rapidement les unités d’éclaireurs et les blindés autour de leur objectif. Ils avaient forcé les Space Marines à se mettre à l’abri dans les bâtiments environnant pendant qu’ils concentraient leurs attaques sur les véhicules et seul le mastodonte Land Raider avait résisté.
Il était heureux d’avoir mené cette reconnaissance décidée par les stratèges impériaux, ainsi avait-il pu mener en personne un détachement tactique identifier la menace. Les frères Terminators débarqués au cœur des combats avait été providentiels, ils avaient encaissés le feu des xénos et certainement évité une défaite humiliante. Et l’ennemi avait été repoussé.


Un frère se présenta au rapport.
– « Plusieurs Eldars ont réussi à s’échapper du bâtiment, capitaine. Tout laisse à croire qu’ils ont effacé toute trace avant de fuir« 
Le Capitaine détourna son regard des carcasses noircies de ses véhicules blindés.
– « Passez la zone au peigne fin, je veux savoir ce qu’ils étaient venus chercher ou faire ici« , ordonna-t-il.
Le Space Marine salua et s’éloigna au pas de course.
– « Technoprêtre » dit il en activant son communicateur, « identifiez toute trace possible de l’ennemi. Nous n’allons pas le laisser quitter JANUS comme ça !« .

13 eme DBLE – Garde Impériale

Par le Trône de l’Empereur, d’où viennent ces Peaux vertes ?!
Soldats! Couvrez la retraite de la compagnie d’infanterie mécanisée! Ne laissez pas ces maudits peaux vertes faucher vos compagnons!
Alerte aux mutants ! Compagnie Blindée, regroupez-vous derrière nos lignes!

Troupes rapides! Délogez les rebelles des bâtiments proches du bastion Arbites! Maintenant!


Le Gouverneur enrageait! Il avait la situation bien en main lorsque les Gobs peaux vertes apparurent et avaient jeté ses plans à terre! Profitant d’un instant d’égarement de l’infanterie mécanisée, des rebelles mutants s’étaient également jetés sur la compagnie blindée et les Leman Russ avaient dû cesser leur avancée.


Mais l’Imperium continuait à dominer le secteur et les bombardement s’intensifièrent malgré des tirs plus efficaces de la part des rebelles. Les troupes d’assaut continuèrent également à maintenir la pression sur le secteur du fort de l’Arbites en épuisant petit à petit les forces de leurs adversaires.


L’intervention surprise des peaux vertes modifia néanmoins complètement la physionomie de la bataille. Ils se lancèrent au combat avec leur ardeur habituelle en ne faisant aucune différence entre les troupes de l’Empereur ou celles des rebelles lorsque par exemple un véhicule gobelin déversa un déluge de flammes sur un groupe de rebelles hommes-rats cachés dans une ruine.

Le chaos se propagea davantage lorsqu’une machine-foreuse émergea des sous-sol et fût transformée en une carcasse fumante après avoir été pulvérisée par le tir nourri d’un blindé Leman Russ. Le Gouverneur profita de ce chaos inespéré pour rétablir un certain équilibre des forces : ses fantassins repoussèrent quelques mutants trop proches tandis que le reste de ses forces se regroupaient pour protéger plus efficacement le fortin sous son contrôle.


Mais les rebelles et les peaux vertes n’étaient pas vaincus pour autant. Ils disposaient toujours du contrôle quasi-absolu d’une grande partie du secteur et il tenaient plusieurs objectifs importants. Après une journée de combat, il était cependant clair qu’aucun belligérant ne pouvait l’emporter, ordre fut donné aux défenseurs de l’impérium de replier en ordre serré et de laisser avec amertume le secteur dévasté aux mains des rebelles et des peaux vertes afin de fortifier les positions voisines et d’envisager pour plus tard une reconquête glorieuse.


La bataille pour Janus venait tout juste de commencer…

Lamenters – Chapitre Space Marine

L’invasion à proprement dite venait de commencer. Des hordes de décérébré surgirent des abords de l’astroport en quête de nouvelles victimes, ils étaient revêtus d’armures noires couvertes de symboles impies, ils était les Iron Warriors ! Escortés par une avant-garde de la Death Guard entourée de vapeurs nauséabondes et toxiques.


Il ne fallut pas longtemps aux frères Lamenters pour comprendre qu’ils étaient en nette infériorité numérique. Ils devaient concentrer leurs ressources aux points vitaux et se préparer à faire durement payer aux traitres chaque pouce de terrain gagné. Une ligne de défense fut installée à la hâte autour des sites sensibles, chaque serment de l’instant fût récité avec ferveur, chaque frère prêt au sacrifice ultime.


Lorsque les premiers rangs de la horde furent à portée, la fusillade commença. Dans le vacarme des tirs de bolter et d’armes à plasma les premières lignes de défense furent franchies par les serviteurs du chaos, leur avance semblait inexorable en dépit des pertes qu’ils pouvaient avoir.
Alors que les premiers assauts de corps à corps semblaient imminents, une gigantesque ombre couvrit le secteur et largués d’un croiseur orbital des Pods d’assaut impactèrent la zone dans les hurlements de leurs fusées d’appoint. Frère Ruhiel sursauta en constatant qu’ils étaient frappés du sceau des Black Templars. Des Frères croisés ici ?! Quelle volonté de l’Empereur les avait dépêchés ici ? Tout en hurlant quelques ordres il ne pouvait s’empêcher de se demander si cette intervention était une bénédiction ou une malédiction pour Janus.


Un Pod fut rapidement transformé en une boule surchauffée de plasma après un tir ennemi, les passagers survivant se regroupèrent rapidement alors que ceux n’ayant pas eu cette chance finissaient de se consumer à leurs pieds. Quand la fumée fut retombée, frère Ruhiel put constater que la horde continuait d’avancer comme si de rien n’était mais qu’un terrible Dreadnought croisé faisait face à l’ennemi.


Le contact, sur le flanc droit des fidèles serviteur de l’empereur fut critique lorsque des Terminators Deathshroud de la Death Guard apparurent dans un crépitement d’éclairs.
Malgré le courage des défenseurs, ils furent rapidement débordés et le flanc droit céda laissant place aux monstres nauséabonds. Heureusement, rapidement et grâce au soutien des frères croisés la situation tourna en faveur des défenseurs de l’Impérium et bien que certains points vitaux fussent cédés à l’ennemi, une contre-attaque permit de repousser les serviteurs de la ruine qui durent renoncer à s’emparer de l’astroport.


Alors que les dernières lueurs de la journée arrivaient, frère Ruhiel retrouva le Major Adam qui avait vaillamment organisé l’évacuation des civils, il était livide et épuisé et resta un instant figé lorsque le space marine lui dit simplement « Seule la mort met fin au devoir » avant de s’éloigner vers un frère de bataille qui portait l’emblème des croisés sur son insigne de commandement.

Vers le chapitre 2 de la campagne One Page rules, Secteur Janus

Ainsi se termine ce Chapitre 1 – « Premiers Contacts » .
Je mettrai sous peu la carte stratégique en ligne qui permettra de voir les secteurs dominés ainsi que les règles attenantes a cette carte.
Je vous donne rendez-vous fin février probablement pour le Chapitre 2 – « Têtes de Ponts ».

Keslo, MC Secteur Janus, Forge Ludique

C’est le 10 février prochain que s’ouvre le deuxième acte. On retrouvera :

l’Impérium (avec XBood, Greg, Sly, Noskil)
le Chaos (emmené par Dim, Vulkan, Frére-Rholfgrim)
les Xénos (dont Chouky, Tangeek, Jean-Phi, Guimlideux)

Bolt Action simplifié, le premier jet (de dès) !

Bolt Action c’est un super jeu de figurine qui traduit avec des règles et des dès les affrontements de la seconde guerre mondiale. C’est aussi en d’autres termes, un Wargame. A la Forge Ludique, nous sommes un petit paquet de joueurs à nous intéresser à l’Histoire et en particulier à la WW2. Cependant, la règle Bolt Action de l’éditeur Warlord Games embête par certains points incohérents. Elle gêne par des mécanismes parfois très lourds à mettre en place pour une résolution d’action, avec un livre de règle richement illustré et agréable à regarder mais pas toujours facile à manipuler. Nous voulons solutionner cela en utilisant notre future Règle OPR WW2.

Ne tirons pas un boulet rouge sur Bolt Action pour autant, c’est bien une règle qui nous a pour beaucoup mis le pied à l’étrier pour jouer la seconde guerre mondiale à l’échelle du peloton (c’est à dire, une trentaine de figurine sur la table, au format 28mm ou échelle 1/56). L’édition V3 de Bolt Action arrive en Septembre 2024 et les changements promis sont alléchants !

Bolt Action jeu ww2

Un groupe de penseurs courageux se propose d’adapter la règle One Page Rules à la seconde guerre mondiale.

Connu pour sa simplicité, le mécanisme de jeu One Page Rules a déjà fait des émules à la forge ludique, pour l’univers Warhammer 40k. Ici, toute le défi sera transposer cette facilité d’approche, en essayant de garder le meilleur de Bolt Action. Rester dans l’esprit WW2 et des armes de 1939 à 1945 en arbitrant réalisme, jouabilité et amusement des deux côtés de la table.

Ce vendredi soir 13 janvier 2023, un premier test se joue. Greg, Dim et Xbood se mettent d’accord sur une force diamétralement identique, l’affrontement oppose 3 sections d’infanterie allemande à 3 sections d’infanterie américaine. Le soutient est symétrique des deux côtés avec un mortier, une équipe de tireurs embusqués, une mitrailleuse moyenne à 3 servants. Le tout accompagné d’un officier, gradé lieutenant.

table test pour règle opr WW2

Cette partie test est un vrai échange d’idées, les propositions fusent. On revient sur ceci, on applique cela, on essaye de trouver la juste mesure pour un feu d’embuscade, comment transcrire la surveillance d’un secteur, quelle doit être la précision d’un sniper… Les discussions vont bon train.

disscussion pour règles d'opr en WW2

Au final, ce travail avance. Nous espérons accoucher d’une première version jouable avec de l’infanterie uniquement, pour la proposer aux autres membres et corriger le tir en fonction de retours de tout le monde. Viendra bien sur les véhicules et atouts plus lourds comme la gestion de l’artillerie et de la frappe au sol par aéronef.

Règle OPR WW2

Soyons clair : cette modification est là pour rendre le jeu plus fluide et moins frustrant. Les membres de ce groupe étant des moustachus du jet de dès, c’est 20 ans d’expérience en wargame qui se réunissent.

Nous avons aussi pour but (caché?) de proposer une règle qui apportera du fun aux membres de la Forge voulant rejouer les scènes du Soldat Ryan ou De l’or pour les braves, serait-ce pour une partie d’un soir ou se lancer dans la collection d’une armée WW2 au 28mm.

Nous vous en disons plus dans les semaines à venir, à bientôt pour la règle OPR WW2 !

Janus – Chapitre 1 – Vendredi 20 Janvier

2023 commence en beauté à la Forge Ludique par une campagne OPR. Pour le profane, qu’est ce qu’une campagne ? Comme nous la concevons, la campagne est une suite de parties sur un jeu. Ces parties se suivent et s’imbriquent dans un scenario, un thème, une cohérence. Sur le jeu One Page Rules (une règle pour jouer dans le monde Warhammer 40.000), notre Maitre de Campagne va nous faire vivre une immersion dans cet univers SF et donner un but aux parties qu’une quinzaine de joueur vont livrer. Ces événements qui nous rassemblent sont dans l’ADN de la Forge Ludique : Narration / Modélisme / Fun.

Laissons le maitre de campagne Keslo installer le contexte de cette sombre période, où regarder le ciel et l’espace n’est pas si porteur d’espoir… Ambiance !

Lorsque la flotte Tyranide se matérialisa dans le système, Janus n’était pas prête à la recevoir. De violents combats éclatèrent en orbite alors que les systèmes de défense planétaire tentaient d’empêcher les bio-vaisseaux de larguer leurs spores mycétiques. Mais les Tyranides étaient trop nombreux et la planète fut bientôt l’objet d’une invasion terrestre.

Le Gouverneur Impérial, Jhonas Bruntz, divisa ses forces en trois. Deux armées devaient tenir les astroports planétaires tandis qu’une troisième, sous ses ordres, avait pour mission de protéger le plus possible les forteresses des générateurs Cerberus, le bouclier planétaire, des hordes Tyranides. Malgré tout les talents tactiques et stratégiques du Gouverneur, les xénos continuaient leur progression et un des générateurs fût rapidement perdu (mais heureusement l’artefact principal put être évacué).

Il fut décidé de tenter de les contenir une dernière fois dans la zone qui semblait être le point zéro de l’invasion, une épave écrasée d’un transporteur planétaire.
Pour cela le commandement des restants des défenses planétaires fût confié au chapitre des Forge Héralds stationné dans un système voisin.
Rapidement un croiseur de bataille frappé de l’enclume se mit en orbite basse et les frères de bataille entrèrent en action.
Après de brefs et sanglants affrontements autour de l’épave, une stérilisation nucléaire de quelques kilomètres carrés fut réalisée.

Le grand carnassier semble stoppé pour quelques temps mais les ennemis de l’Impérium ont détecté la chute du bouclier !

  • Des barges de batailles frappées de l’étoile à 8 branches sont sorties du Warp et ont déversé leur chargement maléfique.
  • De furtifs vaisseaux Eldars ont été entraperçus près des lunes du système.
  • Des bruits de rébellions agitent les bas-fonds des cités ruches.
  • La tâche est encore grande pour les défenseurs de l’impérium afin de rétablir l’ordre sur Janus.

Les Forge Héralds peuvent compter sur la loyauté des soldats de la garde planétaire et sur l’aide d’autres chapitres de frères de bataille, mais seront-ils un rempart suffisant ou seront-ils emportés par le tsunami qui s’annonce …..

Un article écrit par GuillaumeD, en allant chercher le texte de présentation de Keslo, sur le Forum de la Forge Ludique.

Retour au gouffre de Helm – Forge 920, journée décors !

Les journées Forge 920, c’est toujours un super Dimanche au centre Social Lille Vauban. Une petite ou grosse poignée de membres se réunissent sur un thème commun. Jeu narratif organisé, peinture en groupe, mise à disposition des locaux pour des tournois… Ce dimanche 08 janvier, la cuisine de la Forge accueillait le Gouffre de Helm pour une rénovation collective, autrement une journée modélisme où cette pièce imposante allait retrouver une deuxième vie.

Le maître d’ouvrage pour l’occasion était la personne morale de l’association. La Forge Ludique se devait de sauver cette très bonne base de décors et de lui donner un nouveau lieu de stockage. En bon maître d’œuvre, notre président Greg Le Gob avait fixé un cahier des charges très simple : « Par tous les moyens, la forteresse doit être terminée ce soir. »

En soit, une journée pour la retaper de A au plus loin jusque Z, ceci comprenant un travail de fabrication de structures, de création de texture et la mise en peinture.

Le gouffre de Helm, avant. Après.

maquette du gouffre de helm échelle 28mm
Le gouffre de Helm – récupéré comme tel avant sa restauration par la Forge Ludique
Gouffre de Helm - jeu seigneur des anneaux
Gouffre de Helm après restauration – prêt pour une colonie d’Urukai !

Comment s’est passé la remise en état du Gouffre de Helm ?

Une phase de brainstorming ouvre le bal, les étapes y sont projetées sur un tableau blanc et chacun a une idée du travail qui l’attend. A ce stade, pas de désignation sur des tâches et il n’y en aura pas de la journée. L’autre principe de cette activité est de se faire plaisir. C’est aussi le côté sympa d’une journée complète, le dimanche, où chacun se rend disponible sur le moment qui lui convient pour venir voir les copains et apporter sa pierre à l’édifice !

La matinée était dédiée à la réparation des gros éléments :

  • Le fond de la montagne, alors creux, est rempli de mousse expansive pour garantir la solidité et la durabilité.
  • On y ajoute des portes en bois de divers tailles, de l’écorce d’arbre et du paillis viennent simuler la roche sur l’approche des murailles.
  • Tandis que Greg se lance dans la construction d’un volume horizontal modulable (une tour, en fait) , les nains aux mains expertes reconstruisent les blocs de pierres taillées pour les parapets et le dallage.
  • Dans le même temps, une équipe enduit met au point le savant mélange d’enduit qui ne sèche pas (aie…cela coutera cher pour la suite) afin de masquer et solidifier le polystyrène visible au sol et en façade.

Il est 12h30 et nous faisons place nette . Il faut préparer à manger pour les tournoyeurs du jeu Infinity dans la salle principale. Nettoyer son environnement de travail est une bouffée d’oxygène pour y voir plus clair et revenir sur la table avec plaisir.

Aussi l’occasion de faire une pause et de blablater hobby ciné série. Bon appétit !

Finir la forteresse de Helm cet après midi – finition et peinture.

L’après-midi doit être celle des finitions avec les petits détails et la peinture. Mais la tour prend plus de temps que prévu.

Nous décidons du côté de l’équipe Enduit d’accélérer le process en mélangeant peinture / platre / eau / colle à bois. Très bonne idée pour couvrir et teindre en même temps. Cela se passe bien, sauf dans les zones où l’enduit du matin n’a toujours pas séché.

Et il ne séchera pas de la journée. Cela donne des écarts de couleurs et des imperfections, et empêche de brosser à sec pour donner du volume. On s’en souviendra pour les prochaines !

Le reste de l’équipe poursuit, avec le collage de l’écorce, la texture sable et végétation.

Le milieu d’après midi nous rappelle qu’il faut terminer l’ouvrage, c’est à regret que nous laissons de bonnes idées de côté faute de temps ou de matériel, mais le mot d’ordre étant “ terminer ce projet aujourd’hui”. Nous passons à la mise en peinture et tout le monde y met de son entrain. 

Tous les outils sont mis à contribution : peinture acrylique Action, acrylique de modélisme, peinture à l’huile, jus colorés, aérographe… Comme dans la matinée, tout le monde se croise, s’entrecroise de bras et de peinture, de partage de pots de couleurs, rythmé par des blagues aussi douteuses qu’à se rouler par terre.

La concentration de bonheur et d’humain au centimètre carré est telle qu’il commence à faire assez chaud.

C’est aux alentours de 19h que nous prenons du recul, débriefant et s’extasiant de notre ouvrage. Le contrat est rempli : 

  • Une très bonne journée.
  • Le gouffre de Helm prêt à accueillir des Urukai en vacances.

Ce décors peut et devra sûrement être amélioré. Il est toujours possible d’améliorer et d’affiner. Il est aujourd’hui jouable et c’est le plus important.

Nous avons également publié sur la page Facebook de la Forge Ludique des vidéos en direct de l’avancement, pour permettre aux membres non présents de suivre l’aventure ou de revivre les étapes de rénovations. Vivement la prochaine session !

Gouffre de Helm seigneur des anneaux

Journal de l’Enclume – Juin 2022

C’est l’été, les pinceaux prennent ils le soleil avant la trève estivale ?
Dans votre mensuel préféré, nous retrouverons avec joie du Starwars Legion, du 40k, du Malifaux, de l’AOS, du Bloodbowl et même de l’Infinity.

dim

sd4k75q6v6pk.jpg
ehky8jawcc9n.jpg
wew6xwdg2sbu.jpg
93p982a855v3.jpg

clemich

Un troisième « toutou » pour Lord Cooper:

dino-1.jpg
dino2.jpg
dino3.jpg

Une petite maman poisson pour accompagner Zoraida:

poisson1.jpg
poisson2.jpg
poisson3.jpg

La suite des créatures des marais:

silugroupe.jpg
silu11.jpg
silu12.jpg
silu21.jpg
silu22.jpg

Guimlideux

Un land speeder au garage

41-EE658-E-A104-4-B0-F-B5-C2-E59-DCB3-FF8-C4.jpg

Kirou

Allez un petit projet perso mené à bien :)
Une équipe de Black Orcs pour Blood bowl !
dasl5vl7wkxz.jpg
bwtdcmm30hur.jpg

greglegob

Enfin un Landraiders dans mon chapitre perso. Les Forge heralds gagnent un soutien d’appui feu rapproché et de quoi amener mes devastators sur une position de tir rapidement.

Question peinture c’est un Ebay rescue. La figs était pas trop mal sous couchée à la bombe bleue mais le montage était horrible. On peut encore voir des problèmes de plan de joint entre les plaques de toit et latérales que je n’ai pas réussi à adoucir. Je me suis amusé sur cette grosse pièce emblématique, petit regret la porte frontale est condamnée mais j’ai réussi a rendre les tourelles mobiles. J’ai des trucs a rectifier en peinture ( weathering notamment). Mais sur une table de jeu le schéma orange et bleu envoi vraiment du lourd et je vais passer sur d’autres projets quitte a attendre de jouer quelques parties et faire des retouches peintures.
Je suis surtout satisfait de redonner une seconde vie à cette figurine qui restait dans le fond de mes tiroirs après un achat compulsif sur une brocante. Encore une bonne raison de jouer à OPR :)


979htfv5tbf8.jpg
ubifdswpqbid.jpg
9uija0ucpo9t.jpg

Chris0308

Quelques figurines INFINITY
( Panocéanie , Ordre militaire )
Peintes avec une sous-couche noire , une première pour moi !
Padre-Inquisitor MENDOZA

6pb5fi5l41po.jpg
etxvmeu7lke5.jpg

Chevalier de Santiago Hacker
mdqyy5e0phpr.jpg
x4oykpjijhjp.jpg
Trinitarian
l41hxoa9vjb2.jpg





TangeeK

Debut de projet stormcasts eternals pour moi , reste à trouver un nom pour cet ost !

On commence avec des liberators pour le coeur de l’armée et un héros porteur de bannière 3zaymfd57nka.jpg
j2ed5y7zr7m3.jpg

Eternal Wardens – Chapitre Space Marine par Wish

Salut ! Comme promis le billet sur la création de mon chapitre:

L’origine du chapitre Astartes des “Eternal Wardens” reste un mystère, même au sein du tentaculaire Administratum et des archives des Iterators ou des Historitors nouvellement créés par le Seigneur Commandeur Guilliman.

Composé de Primaris, il comporte en son sein des premiers nés, ce qui le situe comme un chapitre successeur d’avant le lancement de la croisade Indomitus. Pourtant, personne ne sait réellement à quel chapitre de la fondation il est affilié.

Les spéculations vont bon train suite aux témoignages de leurs engagements et de leurs tactiques de combat. Certains, de par leur furtivité, les voient comme les dignes successeurs de la Raven Guard, d’autres estiment que leur discipline et leur ténacité en font les héritiers des Imperial Fist ou des Ultramarines, d’autres, aux vues de leur vitesse de frappe et de leur ardeur au combat au corps à corps, pensent qu’ils seraient originaires des rangs des White Scars ou des Blood Angels, enfin certains, à cause de leur yeux dénués de pupille, sont persuadés qu’ils partagent les mêmes gènes que les Salamanders…

Une chose est sûre, les Eternals Wardens sont des guerriers polyvalents et faisant preuve d’une grande flexibilité quant à leur approche de la guerre.
Surnommé les “premiers remparts “, leur organisation n’a que pour but ultime la défense de l’Imperium au plus proche de la Grande Faille. Ainsi, le chapitre est divisé en compagnie, chacune ayant une base d’opération secrète le long de la Déchirure et à proximité d’un point de Mandevile, formant ainsi un véritable réseau de bastions, interconnectés via le Warp. Que ce soit un énorme astéroïde, les débris d’un Space Hulk, ou encore la lune d’une planète morte, les compagnies restent dans leur base, en état d’alerte d’une incursion xenos ou d’hérétiques, prêtes à se déployer dans un secteur donné ou en renfort d’une autre compagnie.
Elles ne sont pas spécialisée comme le voudrait le codex Astartes, chacune d’entre elles comporte tous les éléments disponibles pour l’ensemble d’un chapitre : escouades d’élites, d’infiltrations phobos, soutiens lourds, attaques éclairs, etc… Ce qui rend chaque compagnie indépendante et adaptable à toutes les situations ou ennemies rencontrés.

Une seule compagnie n’a pas de base attitrée, la Première. Elle effectue, ce que les Eternal Wardens appellent “le tour de garde”. A bord d’une barge de bataille lourdement modifiée pour la rendre indétectable, le maître de chapitre fait la tournée des bases des autres compagnies pour faire l’audit des besoins de chacune, amener des renforts en hommes et matériels, ou prendre à son service certains Space Marines méritants afin de les intégrer à sa garde d’honneur.
Ainsi, la première compagnie assure la maintenance et la cohésion du réseau de surveillance mis en place par le chapitre. Elle peut si besoin, redéployer des éléments vers d’autres bastions qui en auraient d’avantage besoin et s’assure de la bonne formation des officiers ou des nouvelles recrues.

Avec l’avènement de la Grande Faille, les Eternals Wardens restent le premier rempart face aux ennemis de l’Imperium et leur crédo l’illustre bien :

“ Si la foi est le dernier bastion de l’Humanité, nous en sommes les redoutes”.


icsvo4fs5x8x.jpg


J’ai développé ce fluff afin d’adapter mon chapitre à mes envies : m’amuser et créer. Que ce soit du point de vue artistique, en développant mon propre schéma d’armure et héraldique, mais aussi du point de vue ludique en ayant la possibilité de jouer pratiquement l’ensemble des codex Astartes (ce qui avec l’évolution constante du méta en V9 est assez logique pour éviter de se retrouver coincer dans un style de jeu prédéfini).

J’ai commencé par travailler sur le schéma d’armure en utilisant l’outil
http://www.bolterandchainsword.com/smp.php qui permet d’éditer et de tester autant de schémas que l’on désire.

Je suis donc parti sur deux couleurs dominantes, du Deathworld Forest green pour les parties d’armure exposées et du Stormvermin Fur grey pour le reste. Ainsi qu’une troisième, Administratum Grey pour les épaulières, le poitrail et le marquage de compagnie.
J’avais pour volonté d’avoir un schéma se rapprochant des Raptors sans pour autant être identique. Militarisé tout en conservant un aspect un peu plus voyant propre aux chapitres Space Marine.


u3fp4hyzdbvj.jpg

Une fois le schéma et le fluff trouvés, il ne me restait plus qu’à concevoir mon Héraldique. Je voulais un blason qui reflète à la fois l’aspect “gardien” mais aussi le côté ludique et stratégique de mon chapitre. La tour d’échec, jamais représentée à ma connaissance pour un chapitre Space Marine dans la fantaisie de 40K, me parût la plus approprié. C’est aussi un clin d’œil au Régicide, sorte de jeu d’échec omniprésent dans l’Hérésie d’Horus et plus généralement dans l’univers de Warhammer 40k.

4c6c40w25ceq.jpg

Après quelques essais sous Illustrator, mon logo et ses déclinaisons (en tailles ou en couleurs de fond) étaient enfin prêt à être imprimés. J’ai acheté des feuilles spéciales décalcomanies en boutique de maquettisme pour imprimante laser. Après impression et première application, je me suis rendu compte que les feuilles décalcomanies étaient beaucoup plus rigides que celles fournies par Games Workshop. J’ai donc dû acheter un flacon de “Micro Sol” pour assouplir mes décalcos afin qu’ils épousent mieux les surfaces arrondies.

m0m57fyo5wp3.jpg biyizkvmva0y.jpg

J’avais enfin mes premières figurines dédiées à mon chapitre personnel ! Il ne restait plus qu’à faire enrager ma femme en dépensant toutes nos économies dans une armée, qui aujourd’hui, atteint les 3500pts entièrement peints ! (Bisous ma chérie <3).

8su6hiys1b55.jpg


A bientôt sur les tables de jeux ! L’Empereur protège !

Wish

Journal de l’Enclume – Mai 2022

Astan_Gwuhn

Et me voici, après un bon deux mois sans nouvelles figurines présentées : le début de mon projet de Plague Corsairs !

J’ai choisi de partir sur le schéma de couleur des Red Corsairs pour ma Kill Team de Legionaires (Space Marines du Chaos) et aimant bien cette combinaison de couleur (Et pas parce que je suis un fan de Jeanne Mas hein ! Mais parce que mes anciennes armées étaient : Blood Raven, Blood Angels, Khorne…étonnant ?!) j’ai décidé de la converser pour ma Death Guard : Des pirates de l’espace qui pillent sans relâche et laissant les Bienfaits de Grand-Père Nurgle sur leur sillage…

Premières figurines peintes et réadaptés au projet des Red Corsairs : des Pirates Zombies de l’Espace, aka des Pokwalkers et leur copain le Plague Marine qui aimerait bien vous présenter sa belle hache… m7mkncr3cnil.jpg

[EDIT] J’en profite également pour vous présenter un projet qui m’a remis dans le Hobby après 5 années de pause, (nous étions en 2018 je crois), j’ai nommé le jeu de plateau Zombicide : Black Plague !
Je n’ai toujours pas fini la boite et l’extension depuis le temps (bouh !!….) mais tout les ennemis de la boite de base sont fait ! A cela s’ajoute quelques personnages issus des extensions, notamment les magnifiques figurines dessinées par Monsieur Paul Bonner (l’orc pour les photos).

Ayant refait la vitrine dans mon salon j’ai décidé de les sortir de leur boite et de les exposer, ce qui m’a donné envie de vous les partager ici, avec quelques ruines Age of Sigmar pour l’immersion des photos…Enjoy ! :)

xmmt29gbddxn.jpg
2vcdfrz5xuv1.jpg
v4f64w2reywh.jpg
iykxzluu1q4a.jpg


clemich

Un petit chien tout gentil pour Malifaux:

chien-c-t.jpg
chien-c-t-2.jpg
chien-dos.jpg

Un deuxième toutou:

toutou-1.jpg
toutou2.jpg

Baflar

Une partie de mes crossroads
Wrath et Lust
fphpez298bxr.jpg

Greed, Gluttony et Pride
5mxg8bb9zw65.jpg

[… a compléter avec Envy, Sloth, effigy et Emissary Neverborn .. photos à faire …]

Guimlideux

Table Tatooine pour Star Wars Legion.

A1-A555-CB-880-F-46-A5-B5-F3-140-A7-CE4-CBA4.jpg

F4-C689-A9-6-C31-46-DF-874-C-EBECDAE243-CD.jpg
D7-B0-CD6-C-9-BA9-45-EB-9-B35-970-E05678050.jpg

Wish

Mes deux premiers Kommandos Orks pour Kill Team

u27pasci3bt8.jpg

l3vcxwpmmu54.jpg


Apox

Des petits héros nighthaunt pour mon armée AOS :
utx5s58asl9r.jpeg
qx85glxd1n1p.jpeg

Jean_Phi

Il y avait longtemps que j’avais posté ici, mais mon mois de mai a été plutôt prolifique.

Ma bande Urami pour Malifaux

6klyr6gwr0l1.jpg

Et un début d’armée Stark pour le Trône de Fer

nz9dm559dp9i.jpg


greglegob

petit complément pour mes escouades des Forges Heralds. Des figurines Old school de warzone que j’ai retravaillé pour avoir un look un peu plus passe partout. ruywldv1unla.jpg