Journal de l’Enclume Novembre 2019

Après des mois de Septembre et d’Octobre très chargés, voici un nouveau journal de l’enclume un peu plus léger, la Forge ayant été bien occupée par Crisis et Ludigeek.
Suivent donc nos productions principales du mois où vous retrouverez Chris, Eric_, Clemish, Kirou, Guimlideux, Greglegob, Riri, Noskill et Archéogeek sur du Warcry, du Pike & Shotte, des cultistes genestealer, du Necromunda (ne loupez pas la table de Guimlideux), du décors, de l’Infinty et même une superbe table pour Gaslands. Bref, une jolie illustration de la diversité des jeux pratiqués à la Forge.

Par Chris

Top départ du projet Pike & Shotte au Club . 
Notre premier projet historique à la Forge Ludique . Le choix s’est porté sur La Guerre de 30 Ans , époque Suédoise ( Armée de Gustave II Adolphe, Roi de Suède contre le Saint Empire Romain Germanique).
J’ouvre le bal mais le prochain Journal de l’enclume devrait en être inondé.

Par Eric_

Pour ma part, décors pour Warcry ! \o/ Youpi !

Evidemment un Ange Mythic Games.

Et un petit truc que j’ai eu juste envie de peindre … (Et qui fait franchement peur ^^)

Par Clemish

Petite production du mois : 3 cultistes aux bras multiples:

Un ange Joan of Arc peint pour ludigeek :

Par Kirou

Pour ce mois de Novembre, pas beaucoup le temps de sortir les pinceaux MAIS j’ai quand même fait du montage !
Avec une bonne partie de mon armée Kazak pour Infinity :

Mais aussi quelques PnJ et Mercenaires pour Nécro !

Et j’ai quand même en cet fin de mois, commencé la peinture de mon gang de Van Saarette, il y a encore du boulot mais les bases sont là…

Par Guimlideux

Mon premier Iron Golem, je me suis arraché le dessus mais j’ai pris bcp de plaisir. A ce rythme la bande sera peut-être prête pour Noël.

J’ai repris ma citée car je n’étais pas content avec l’aspect global. J’ai rajouté des morceaux de plaques sur tous les toits et quelques gravas. Je trouve que cela rends le tout plus vivant. Je rajouterais quelques affiches, et gravas, cuves, bidons, …

Avant

Après

Un escalier

Par Greglegob

Un dimanche peinture et tentative d’amélioration de mes prises de vues. Bon malheureusement les photos sont encore pas top et écrasent les contrastes de ma peinture.
Malgré cela vous pouvez voir la fin de mes UNTAMED Beast ci dessous.
Le mois de Novembre commence bien, j’ai pris un grand plaisir à la peinture de cette bande. Aucun doublon et des posture bien dynamique. Un régal.

Histoire de me proposer une alternative de jeu a W40K en dehors de mes Space marine et de m’offrir des vilains du Chaos pour Nécromunda. Voici ma première série de Cultiste , ils demandent encore pas mal de travail pour un bon tabletop.
Quelques pointes d’éclaircissement et le traitement du socle qui sera un sol métallique rouillé afin d’être utilisé principalement sur mon jeu favori (Necromunda).

Perte de lumière naturelle en cette fin de mois de Novembre, du coup je passe sur le montage d’un projet historique. Le collage demande moins de belle lumière.
100 piétons et 24 cavaliers et une pièce d’artillerie.
Mon plus gros défi peinture sur cette fin d’année. Je n’ai aucune idée de quand je vais réussir à finir une tel quantité mais j’espère avoir bouclé l’ensemble d’ici Février 2020. Cela en alternant les petits projets satellites de jeux qui me demanderont également du temps de peinture. L’objectif est de monter un projet inter-associatif sur la guerre de trente ans.

Par Riri

Encore une fois très peu de temps à consacrer au modélisme ce mois, juste un bâtiment d’impression 3D de fini. Les Héros de base de BlackStone Fortress et les 2/3 de l’extension Escalade. Je confirme que c’est très beau les nouvelles gravures de GW, de la finesse, du très beau, mais en contrepartie trois fois plus de temps pour soigner la peinture des héros, j’espère arriver a torcher plus rapidement les méchants. Et aussi des pièces plus fines que les sculptures traditionnelles, du coups bien trop fragiles à mon goût (4 casses sur la peinture de cette série! et c’est tellement fin que les réparations ne tiennent pas!)

Par Noskill

Mes productions de novembre :

Par Archéogeek

J’ai surtout bossé sur une table pour le jeu Gaslands dont vous trouverez quelques photos prises pendant la soirée.

Defi Joan or Arc – Mythic Games

La Forge Ludique, cette année, s’est de nouveau associée au Ludigeek Festival

Nous avons eu le plaisir d’y animer le stand peinture initiations sur lequel nous avons accompagné plus d’une centaine de petits et plus grands peintres pour leurs premières mises en couleurs de figurines durant tout le week-end.

Mais cette année fut aussi l’occasion pour nous d’un challenge peinture en collaboration avec Mythic Games : 10 places pour peintres confirmés sur une figurine unique d’ange issue du jeu Joan of Arc en 15mm.

En espérant qu’elles vous plaisent, vous trouverez ci-dessous toutes les figurines présentées par la Forge ainsi que par nos amis des Canonniers de Lambersart.

Par Clemich :

Par Enguer :

Par Kirou :

Par Masp :

Par Waren :

Par Eric_ :

Par Christophe F. (Canonnier) :

Par Cyril L. (Canonnier) :

Par Damien F (Canonnier) :

Par Evrard D. (Canonnier) :

Journal de l’Enclume Septembre/ Octobre 2019

Encore une fois, les forgerons se sont surpassés.
Retrouvez leurs créations ci-dessous. Au menu : un superbe diorama par Noskill, du Blackstone Fortress par vonHymack, plein de Warcry (par vonHymack, Baflar, NoSkill, Riri, GregleGob & Eric_), du Nécromunda, du BatmanMiniaturesGame, des Space Marines des Forge Herald et même un peu de Frostgrave : décors et figurines, pour ne pas oublier notre campagne en cours contre la liche.

Par vonHymack
Ouverture du bal avec du Blackstone Fortress .
Après moult tests, l’huile brune et l’enamel rouille sur bases acrylique fiabilisent beaucoup le process! J’avance plus vite!

Des Rangifers convertis pour Frostgrave sur une base d’homme-bêtes du chaos Bloodbowl mixés avec de la grappe Barbare et Cultistes Northstar :

Des Rangifers convertis pour Frostgrave sur une base d’homme-bêtes du chaos Bloodbowl mixés avec de la grappe Barbare et Cultistes Northstar :

Test de speedpaint sur mes Nighthaunts pour Frostgrave/Underworlds/AoS/Warcry…
Aéro, huile (dilution avec un mix essenceF/white) dans l’esprit darkméchantgrimdark inspiré par mon fiston!

Une table pour Warcry !

Mes Unmades en speedpaint (la bande peinte sur 3 demi-journées)… Aussi sales que méchants!!! Ce n’est pas de la jolie peinture mais je pense que ça va le faire…

Par Baflar
Ma bande Corvus pour Warcry :

Chevaliers du Graal, toujours pour Warcry :

La deuxième partie de la teambox Joker pour #BatmanMiniaturesGame :

Par Noskill
Voila mon premier vrai diorama pour pas jouer avec :

Et ma bande pour warcry peinte en une semaine !!!

Par Eric_
On commence par mon premier test à l’huile sur la base d’une figurine de Massive Darkness :

Des décors et mon leader pour Warcry :

Une bande Nagash pour warcry, bien Grim :

Quelques tests de rouille pour mes décors Nécromunda :

Par Riri
Du Médfan finalisés pour démarrer l’automne. Je continue donc la peinture des bâtiments en impression 3D de l’ancien.

La maison du sorcier, une pièce superbe en rendu et d’un point de vue ludique :

De la petite masure :

Une Expédition féminine pour Frostgrave :

Un petit troupeau d’orques Iron Jawz pour une mise en jambe sur Warcry :

Par GregleGob
Ce mois-ci, j’avance doucement sur mon projet Speeder Scout.
Le Speeder est terminé ( merci aux conseils sur le Discord).
Me reste à terminer les socles des passagers que j’ai voulu mobiles ( ils sont tous aimantés). Le défi principal consiste à produire des socles en harmonie avec les figurines, en ayant comme contrainte le respect des « standards » du jeu.
Me reste à prolonger les supports du Bolter Lourd et revoir le bidon repose-jambes.

J’ajoute à ma peinture Orange des Forge Herald les 3 motos Space marine de la boite de base V7. J’ai taillé les motos pour éliminer la plupart des marquages Dark Angel
(plumes et symboles de chapitre).
Les Backpack ne sont pas terminés et j’ai juste aimanté le dos des pilotes pour me laisser libre d’installer des options dans le dos des figurines pour représenter graphiquement des fonctions différentes ( Techmarines / capitaine … )

Dernières unités de cette rentrée Ludique ( Septembre/Octobre) les figurines Primaris du N°1 du Magazine Conquest.
Comme vous pouvez le voir, j’ai acheté plusieurs numéros (comme je suis vilain) du magazine.
J’ai taillé abondamment dans ces kits pour intégrer des petites variations de postures et des options bits achetées chez un vendeur pro ( kit destiné aux Iron hands).
L’historique précis de ces premiers Primaris fera l’objet d’une petite doc spécifique venant enrichir le Fluff des Forge Heralds.

J’ai également enchaîné sur de la peinture destinée à Warcry.
Je me suis concentré sur une peinture tabletop sur laquelle je peux revenir par la suite.
Les créatures sont complètement jouables même si elles manquent encore de finissions et détails.
Le plus gros du travail est à l’aérographe sur cette série. Seul les yeux et les chaines en noires ont reçu un traitement au pinceau.

Un peu plus long à traiter car les membranes ( aérographe) demandent un peu plus de taff que le reste de la figurine uniquement traitée en noir/gris/blanc au pinceau.

Les bandes de Warcry sont également passées sous mes pinceaux , enfin mon aérographe pour la plupart des surfaces.
J’ai tenté une petite expérience sur le rouge de l’armure pour lui donner un aspect irisé, mais j’ai finalement abandonné cette tentative bien trop alchimique pour revenir à une référence bien plus facile à maîtriser et donnant d’excellents résultats ( Ammo MIG Rouge métal).

Derniers coups de pinceau, la bande des Untamed Beast que j’entame en cette fin de mois où le changement d’horaire me prive de toute lumière naturelle en début de soirée.
Traitement aérographe pour toute la bande.

Puis travail au pinceau à coups de shade et de Peinture « contrast ».
La photo est surexposée et crame tous les détails. Si si je suis au dessus de mon niveau moyen sur cette figurine, je suis presque content de moi ( surtout pour le socle ) c’est dire. Je prendrai le temps de faire des photos soignées pour le prochain billet de Novembre. Me reste encore pas mal de travail dessus mais j’ai décidé de prendre un peu plus de temps sur cette bande ( les Iron Golem j’ai torché le tout en 4h30 avec la reprise du rouge)
Pour le socle violet, c’est un parti pris pour faire parler/ pleurer. Je voulais tester ce que donne une rupture très brutale sur des figurines que je juge trop souvent marron/jaune/chair et restreintes dans leurs palettes de teintes.
L’univers de AOS ( si si c’est le même que Warcry) permet de s’affranchir des codes du médiéval fantastique, que celui- ci soit de Tolkien ou Skyrim. Pour ce côté en rupture avec les poncifs du genre, l’univers de GW me séduit de plus en plus. C’est un petit pied de nez. Je reviendrai dessus au besoin mais pas pour revenir sur du Terre mat et de l’ombre brûlée déjà bien trop présent sur mes figurines.

[Tuto] Métal rouillé/dégueu/usé/du sous-monde (rayez la mention inutile)

Par Kirou

Je me fends d’un petit tuto sans prétention pour donner a recette du métal que j’utilise sur mes cawdors, apparemment ça plait donc si ça peut profiter à certains autant partager.

Les photos sont pas géniales (du moins pas toutes), mais on comprend l’idée générale! Ce qui nous intéresse ici c’est l’arme du leader cawdor !

Les peintures utilisées :

Étape 1 : Sous-couche à la bombe noire et zénithal blanc

Étape 2 : Aplat de métallique (ici gun métal Game Color), ça n’a pas forcément besoin d’être très homogène dans l’application. On peut d’ailleurs éventuellement sauter cette étape si on bosse sur sous-couche blanche et qu’on est pressé. Mais je préfère l’appliquer pour donner un meilleur aspect final.

Étape 3 : Application du Dry Rust Game effects, ne pas hésiter à avoir la main lourde, voir passer une deuxième couche une fois que la première est sèche pour accentuer la texture.

Étape 4 : Tapotage/application localisée de Verdigris Game Effects, sur les jointure mais pas que.

Étape 5 : Tapotage/application localisée de Rust Game Effects, ne pas hésiter à varier les zones plus ou moins chargées en peinture pour donner des nuances de rouilles.

Étape 6 : Lavis de Agrax Earthsade GW par endroit. L’idée est d’être irrégulier, de donner du volume, des ombres et de casser un peu certains tons précédents par endroit, apporter de la variété en somme…

Étape 7 : Métallique PA Air, sur certaines tranches, zones plus exposées au frottements, l’idée est de faire ressortir certaines zones sur lesquelles la rouille ne s’est pas fixée/à sauter.

Voilà, le résultat n’est peut-être pas 100% réaliste par rapport à un métal qu’on croiserait dans la vraie vie mais ça fait le taf sur de la fig de jeu !

Journal de l’Enclume Juillet / Août 2019

Bien en retard pour cause de rentrée chargée, voici le journal de l’enclume de cet été. Promis, on essayera d’être plus dans les temps pour les prochains 🙂

Pour nous faire pardonner, voici l’énorme production de nos joyeux forgerons.

NoSkill :

Mes seides de Magore pour Shadespire

Eric_ :

Une nouvelle version de Klaara.

Plein de microbes pour Horizon Wars.

Des démons issus du jeu Deep Madness

Des bonhommes divers

Un gretchin, test de peinture rapide à l’encre et aéro. J’l’aime bien 🙂

Un truc en tache de fond qui avance mollement

Et le principal pour finir, ma nouvelle installation peinture (Youhouhouhouhou !)

Kirou :

Pour moi, les Stormsire de Warhammer Underworlds, entamés en Cooking Painting « One night, One squad », pour commencer 🙂

Un petit barbare pour Frostrage/RangerOfShadowDeep

Et la peinture de la boite Warhammer Underworlds :

Riri :

Les 3 dernières figurines (assez bof) pour clôturer le premier lot de Carnevale

Mise en couleur des décors de My Scenery en impression 3D

3 éléments SF moyens

Une ruine de temple pour mes ruines médfan, et une porte pour mon under ground

Et le superbe scriptorium imprimé en 3D par l’Ancien. tout aussi impressionnant que la cathédrale voir au-delà <3

Quelques éléments pour Ranger Of the Shadow Deep

Un Ambul avec des essais des nouvelles contrast GW

vonHymack :

Une bande à Mollog finie juste à temps pour boucler juillet…
Après un tour dans le Glanzer! Peinture cadeau pour l’Ancien!

Des tests en technique mixte acrylique-huile-enamel…

Un peu de transfo/resculpt sur les Iron Golems pour Warcry! Des accessoires à clous, des clous sur des casques, une tête elfe BB par-ci, une autre de goliath par-là…

TangeeK :

J’en profite pour mettre ici mes avancées sur ma force de carcharodons 🙂

Greglegob :

Gros travaux de peinture pour me lancer dans GoT asoiaf. J’ai partagé avec Noskill une boite du jeu de base pour me consacrer aux Lannister.

Un bonne dizaine de soirée et un dimanche de peinture m’auront permis de sortir l’ensemble des unités et les personnages politiques de leurs teintes plastiques monochrome.

L’aerographe m’a une fois de plus permis de gagner un temps phénoménal sur ce traitement d’armée ou les couches de base prennent un temps fou. J’ai ensuite traité les figurines avec les quickshade army painter pour finir par une reprise des rouges et métallique au pinceau sur les surfaces les plus éclairées et un ou deux détails ( les retours de couture en dorée).

Je post une vue générale puis quelques zoom du niveau de peinture qui est, vous l’avez compris, dans l’optique de faire un bon tabletop.

J’ai rencontré très peu de difficulté sur cette peinture d’armée pour différente raisons:
L’absence de nécessité de montage des figurines ( oui elles ne sont pas sur grappe mais vendu prêtes à peindre)
La presque non nécessité de rectifier des lignes de moulages
La bonne accroche du plastique pour ma sous couche ( absence de solvant/résine à nettoyer sur les figs)
La connaissance des teintes les plus rapides d’emploi pour arriver à un métallique et tissu rouge en tabletop ( même référence que mon armée Romaine 28mm). Ammo Mig pour le rouge du tissu et PA acier metalique pour les armures, puis finalisation du rouge avec du Formula P3 ultracouvrant.
Il me reste comme à mon habitude le défi du soclage sur lequel je rencontre toujours beaucoup de difficulté car je n’aime pas cette étape …

Toujours sur mon établi depuis un bon moment ce véhicule Forgeworld sera prêt pour la campagne de Septembre.
Même si il ne rejoindra certainement pas ma liste d’armée pour cette campagne il viendra certainement agrémenter nos tables d’un scénario spécifique d’évacuation/récupération
.

Le bestiau en cours de traitement http://forum.laforgeludique.fr/uploads/editor/3p/fiqqoma6o5mm.jpg

Avec quelques couleurs de plus, marquage de chapitre , sculpture des portes et trappes de toit, weathering.

Vous remarquerez que j’ai modifié le schéma de couleurs et le traitement du bloc moteur. Ceci afin de bien équilibrer les teintes entres elles.

Reste le cockpit à traiter et le pilote 

A peine de retour de la plage que je retrouve mon coin peinture pour d’autres loisirs.

J’avais cherché à enrichir ma force SM avec des primaris spécialisés et j’avais au final acheté un gros lots sur Ebay comportant une force très importante de Blood Angels. Alors oui tout n’est pas exploitable et demande du travail de reprise mais les figurines que je cherchais sont bien là.Je vous invite d’ailleurs a surfer sur Youtube pour vous intéresser au phénomène du Ebay rescue.
Un chapelain , les aggresors et le fameux Stormraven qui au final n’est pas si cool comme volants de transport( lui manque 10/12 cm de cargaison pour être à mon gout, déception).
J’avais envie de casser un peu mon élan orange et c’était l’occasion pour moi de tester le pouvoir couvrant du bleu AmmoMig sur une base noire. Bon bah c’est hyper convaincant…
J’ai du coup expédié le stormtalon Ultramarine de cette photo en moins de 2heures !! a noter que je n’ai pas eu a faire le pilote et le cockpit car ils sont pas trop mal peint par le précédent propriétaire.
Je trouve un réel plaisir à rénover des figs achetées d’occasion ( A vrai dire elles seront peut être sauvées une seconde fois dans 10 ans).

Toujours en speedpaint peinture de deux petites unités de primaris et d’un perso blood angels.

Hier soir un peu de speedpaint entre 18h00 et 20h30 le mois d’aout touche a sa fin et la lumière du soir décline peu a peu. Un dreadnought blood angel librarian acheté sur eBay en vrac et qui retrouve le chemin des champs de bataille sous ses couleurs rénovées . 

.

Clemich :

Doucement, mais surement, le culte se répand!

En prime, quelques impressions 3D pour des décors thématiques:

Test du set « Special Effects » de Vallejo

Par Kirou

Préliminaires : 
J’ai craqué dessus en cherchant un set pour m’amuser un peu. 17,80€ pour 8 pots de 17ml, soit 2,25€ le pot. Peu cher pour de la peinture d’une marque qui m’a déjà convaincu sur pas mal de références. J’ai donc sauté le pas après avoir fureté un peu sur le net pour connaitre ce qu’il y avait exactement dans le set.

À la réception, je découvre un emballage sympa mais plutôt standard, ces derniers temps, pour les sets de peinture. Avec une bonne grosse tête de zombie qui fait plaisir !

IMG-8256.jpg

Dedans, 8 pots et un tuto recto/verso d’Angel Giraldez.

IMG-8258.jpg

Le tuto est plutôt sympa. Il présente l’utilisation des différents pots proposés dans le kit, ceci via la peinture d’une tête de zombie mais les techniques proposées peuvent s’appliquer à pas mal de choses! Ce tuto est en anglais et en espagnol. Je constate quelques erreurs de traduction entre les deux mais il est facilement compréhensible quand même. Les photos sont très parlantes ! Je dirais qu’il y a des choses à apprendre pour tous les niveaux de peintres, du débutant à l’intermédiaire +.
Un petit plus toujours agréable dans un set de peinture !

bxe2rvs0eg4k.jpg

Le vif du sujet : 
Penchons-nous un peu plus en détail sur ce qui compose le kit lui-même.

Tout d’abord, commençons par les deux peintures visant le sang : Dried Blood et Fresh Blood
La première pour le sang séché et la seconde pour le sang frais (oui je suis perspicace ou du moins j’ai un niveau d’anglais A1…).
Le tuto conseille d’utiliser les deux en appliquant d’abord le Dried par endroit puis le Fresh. Ce que je me suis appliqué à faire sur l’arme de ma figurine pour le Mob Project.

wfkcdoiqhf2r.jpg

Le Dried devient satiné en séchant lorsque le Fresh reste brillant. La peinture est agréable à travailler aussi bien à la mousse (en tapotant) qu’au pinceau. Par contre, point de vue personnel, je n’aime pas trop le rendu. Autant le Dried me servira peut-être de temps à autre, autant pour l’aspect « sang frais » je préfère rester sur mon astuce de l’encre de stylo bille rouge :) (d’autres garderons leur Tamiya X-27)
Deux peintures sympas donc, qui donnent un effet plutôt efficace mais qui ne me feront pas changer mes habitudes. Par contre elles semblent bien adaptées pour quelqu’un qui veut une solution facile pour peindre le sang. (Même si le stylo bille c’est ultra facile ;) )

Quand le Vomit est appétissant…
La peinture « vomi » est plutôt cool malgré son nom… En effet, la couleur est parfaite (entre un espèce de « vert caca d’oie fermenté » et un jaune « urine distillée »), la texture un poil liquide est agréable pour permettre des traînées/flaques et des effets de transparences. Elle reste brillante après séchage, un plus pour l’aspect « dégueu ». Qui a dit mare de vomi frais sur les godasses ?! :D
De mon point de vue, elle s’adapte parfaitement à la réalisation de socles et à une application sur du nurgle/pourri/truc dégoulinant, pour remplir les creux bedonnant ou faire de la bave de quelques semaines :D Bref, je valide !
Ici sur un socle Necromunda :

IMG-8269.jpg

Le Rotten White, lui, sert partout; tant qu’on veut faire du crado/lugubre et même ailleurs probablement…
Je l’ai testé notamment dans un traitement de peau maladive/caverneuse. Il se marie très bien pour éclaircir les tons chairs jusqu’au dernier éclaircissement final. Très proche d’un blanc classique, il est légèrement relevé d’un je ne sais quoi qui rend son teint glauque. Néanmoins cette peinture n’est clairement pas indispensable, un blanc classique suffira pour la plupart des usages, mais de temps en temps pourquoi ne pas l’utiliser ? Peut-être sur un traitement de voile/tissu de spectre ? À creuser ;)

Faire des trous dans sa peinture grâce au Chipping medium.
Comme son nom l’indique ce n’est pas ici une peinture mais un medium qui après séchage s’enlève partiellement en grattant la surface (en l’ayant préalablement recouverte d’une autre peinture.). J’ai testé une fois sur une petite surface, ça va mériter des re-tests, notamment sur des plus grandes surfaces et avec un meilleur outil de grattage. L’idée principale telle que présentée dans le tuto de Giraldez et de travailler un métal rouillé, puis le recouvrir de medium, puis de Vert-de-gris (ou d’une couleur autre), et enfin de gratter pour donner un métal usé avec des éclats de peinture.
Je pense que sur du véhicule ou du buste ça peut le faire, sur du 28mm de jeu je n’y vois pas grand intérêt pour l’instant. Surtout que l’utilisation de l’aérographe est préconisé pour la couche supérieure. Il doit être certainement plus rapide de faire du weathering à base de mousse de blister…
Néanmoins, peut-être pour faire une armée de Space marine du chaos Nurgle en mode bourrin : aéro + medium + couleur + grattage + lavis ?
À continuer d’explorer donc, sur des plus grandes surfaces !

Le meilleur pour la fin ! Le trio Dried Rust/Verdigri/Rust.
Très belle découverte dans ce kit que ces trois couleurs tout à fait convaincantes dans le traitement d’un métal usé/rouillé !

Le Dried Rust tout d’abord, un pseudo lavis texturé avec une espèce de sable (la peinture est liquide mais granuleuse à la fois :o). La couleur est bluffante surtout après séchage, elle se « matifie » et donne de la consistance aux métaux (on retrouve hyper bien l’aspect du vieux métal, rugueux et irrégulier). Très facile d’application (légèrement moins liquide que les shades Games Workshop), un peu transparente, elle permet de jouer avec les couches inférieures et sa dilution se fait facilement (on peut l’appliquer en lavis sans problème après). La superposition permet d’approfondir la couleur et l’intensité de la granularité du métal rouillé, bref c’est du bon, je l’ai adopté d’office ! Facile d’utilisation et bougrement efficace, une bonne référence pour du bon tabletop rapide !

Le Verdigri et le Rust viennent en complément. Les deux sont assez liquide (mais pas trop) pour pouvoir jouer avec les transparences et l’intensité de la couleur à l’application. Ils réagissent bien à un traitement via tapotage à la mousse ou au pinceau. Ils rehaussent parfaitement le Dried Rust et le trio se combine très bien. Bref, ils subliment le Dried Rust afin d’obtenir un rendu au top sans trop se fatiguer :D
D’aucun diront qu’on pourrait faire la rouille avec un orange et le vert-de-gris avec un turquoise. Je leur répondrai « oui » (c’est ce que je faisais jusque là et ça fonctionnait pas mal du tout), mais là les teintes sont vraiment parfaitement ajustées et la pigmentation/dilution également. Pas indispensable, donc, mais sacrément agréable et efficace en plus d’être beau !
Ici sur une arme Cawdor, un traitement rapide et sacrément classe (enfin pour un Cawdor…) !

IMG-8270.jpg

Le repos du guerrier : 

Pour finir, ce set propose pas mal de trucs sympas ! Il est clairement orienté peinture de truc « crado » type zombie, pouilleux, etc… En même temps, l’image de la boite laisse peu de doute là-dessus. On ne va probablement pas utiliser ça pour peindre des elfettes… Je pense qu’il peut être un bon appui technique d’un kit plus basique de peintures pour augmenter un peu son niveau et surtout son rendu, sans y passer trop de temps. :)
Clairement il y a des pots qui vont servir plus que d’autres mais, au final, le set est plutôt bien construit et cohérent, il atteint sa cible, à savoir : fournir de quoi peindre des choses un peu plus techniques (sang, métaux,…) qui se rejoignent dans un type d’univers (dark/crade), sans se prendre trop la tête. Il pourra d’ailleurs s’adapter à de nombreux jeux sur des époques différentes (aussi bien sur de la créature à Frostgrave, du ganger à Necromunda, ou même du zombie à Zombicide par exemples…) !
Bonne surprise globalement et du coup, surtout pour le prix, je pense qu’il y a certaines références que je rachèterai seules une fois terminées (Dried Rust en fer de lance), d’autres non (Dried et Fresh Blood). Il y a des pots que j’utiliserai très rarement du fait de certaines pratiques de peinture personnelles qui me paraissent plus adaptées…

Ici une mise en application surs quelques figurines Necromunda (métaux, vomit, rotten white dans la peau) :

20190101-185327.jpg

J’espère que cette présentation vous aura plus !

Premiers tests de la Scalecolor de chez Scale75

Salut les forgeux à poils de martre !

Il est temps, parlons un peu de la Scale75 : « la peinture qu’elle est bien sur Youtube ».
Pour ceux qui seraient tentés, on peut la trouver aisément chez Green Stuff World ou directement via le site web de la marque https://scale75.com/. Je précise, comme d’usage, qu’il n’y aucun lien entre scale75, G.S.World et la Forge Ludique. II s’agit juste de pots achetés avec amour et curiosité. Tout ce qui suit n’est donc que mon ressenti personnel, sans aucun à priori.

Il existe deux gammes totalement différentes chez scale75 : la Scalecolor et la Scale Games. Le positionnement de ces deux gammes est le même que celui de la PA Classic par rapport à la PA Games : d’un coté des couleurs réalistes voire historiques, de l’autre des couleurs plus fantasy (qu’elles sont bien pour peindre des orks en vert fluo ou des Space Marines  en orange). Attention, ces deux gammes ne semblent pas du tout utiliser les mêmes médiums et je les crois très différentes. Nous n’allons traiter ici que de la Scalecolor. Les produits de ces gammes étant espagnols, je suppose que Vallejo en est le fabriquant. Cependant, nous avons là des peintures vraiment différentes et donc qui valent le coup de s’y attarder.

Comme d’usage partons avec une figurine que j’ai sous-couchée à la polyuréthane et à l’aérographe : un vague zénithal. (Je mets les images sur imgbb, cliquez dessus pour les avoir en version nette).

Je vais tester les références Scale75 SC-57 « Petroleum Gray » & Scale75 SC-35 « Deep Red ».

Commençons par le Deep Red. La photo suivante est très intéressante. Regardez-la en grande résolution.

Comme on le voit la peinture est super fine, vraiment super fine, passée au pinceau elle rivalise avec un aérographe. Elle est très transparente, incroyablement mate même coupée au Klir (j’y reviendrai). Même sans l’avoir fortement diluée elle ne couvre même pas la sous-couche. Regardez comme elle laisse bien apparaître le noir de sous-couche en bas du pagne et comment on voit encore au travers les crachotis de blanc de mon aérographe. Bref clairement, ce n’est pas une peinture qui se passe en une couche.

Continuons. (Observez, là aussi, en grande résolution).


Après avoir passé au moins 3 ou 4 couches de rouge, ça commence à prendre un peu la couleur. Bon, j’aurais aimé obtenir un ton plus profond pour cette couleur. Elle se nomme deep red, je ne la vois pas si deep et pas si red . Notez que la balance des couleurs est juste sur cette photo. Je m’essaie aussi « Petroleum Gray » que je vois plutôt comme un marron désaturé qu’un gris. Je m’attendais à quelque chose de plus gris en regardant le pot. Observez comme c’est mat…L’épaulière sur la droite de la photo en est le bon exemple. On y retrouve un quelque chose de la Pebeo/Rackham… Et ce n’est pas facile à manipuler et ça ne pardonne absolument rien sur la régularité des couches.

NB : Il faut que je vous parle de la texture de la peinture elle-même. Je ne peux pas le montrer en photo et c’est pourtant le point le plus important de cette peinture. Elle est très élastique et à séchage quelque peu plus lent que nos peintures usuelles. Lorsque l’on dépose de la peinture sur la figurine, on peut continuer à la déplacer vraiment en la poussant ou en la tirant. Un peu comme si il y avait un max de Klir dedans et un retardateur acrylique. Elle semble comme un peu huileuse. Elle ne perd absolument pas en cohérence et pour soigner un dégradé ça doit être un pied absolu. Je pense d’ailleurs qu’on ne pose pas vraiment d’aplats avec cette peinture, on commence directement à jouer avec sa transparence et à la pousser où nécessaire.
Pour la fluidité, on est entre de la PA Classic et de la PA Air : bien fluide mais pas complètement liquide. Elle doit bien passer à l’aérographe.

Petit revers, sur la photo ci-dessus, je n’ai pas attendu assez que la peinture sèche sur l’épaule droite de la figurine où j’en avais poussée un peu pour marquer le creux de l’épaule et éclaircir par contraste le pectoral. Elle était, à cet endroit, un poil plus épaisse. Du coup, au passage suivant du pinceau, la peinture s’est arrachée créant une auréole très moche. Repasser par dessus n’effacera pas les dégâts précédents comme vous pouvez le voir.

A cet instant arrive un grand drame. Comment travailler quelque chose d’aussi mat quand toute votre peinture est satinée ? Et bien ça passe super mal et je pense que malheureusement, soit il faut posséder une grosse base de couleurs scale75, soit on est bien embêté (un tout ou rien)…Regardez le pagne sur la photo ci-après, le orange satiné passe bien mal sur le rouge mat.

Je vais tout de même finir cette figurine avec de la PA Classic et un peu de vernis et donc j’obtiendrai la photo ci-après. Comme vous pouvez le voir, je n’ai pas pu corriger l’épaule, ni beaucoup réduire le coté mat, ceci malgré quelques lavis et du vernis satiné. Attention, tout de même, la photo étant très zoomée, dans la réalité ces défauts et les autres deviennent « presque » invisibles à l’œil nu. Il me manque un peu de bleus et un peu de rouges sur cette photo, le réglage n’était pas parfait. La peau est d’un gris beaucoup plus bleuté qui contraste bien mieux avec le marron gris de l’armure.

Premières conclusions :

Pros :
– Une peinture super super fine,
– Qui se dilue à l’infini tout en gardant une cohérence incroyable,
– Une texture qui permet pleinement de la pousser/ de la tirer où on veut. Ça sent bon les dégradés magnifiques et la peinture de concours.

Cons :
– Elle demande de l’expérience et ne pardonne absolument rien,
– Certainement bien fragile,
– Et tellement mate… Si compliquée à intégrer à une palette existante.

My two cents : 
En fait, j’ai pris mon pied. Une peinture vraiment compliquée mais totalement jouissive. Je me suis senti tout malheureux en voyant que le reste de ma peinture satinée allait mal s’intégrer dessus et que du coup, je n’allais pas pouvoir tester de jolis dégradés avec, comme je l’aurais voulu. par contre, je la déconseille d’ores et déjà totalement aux débutants et à tout ceux qui voudraient peindre vite.

A venir : Je n’ai pas fini de jouer avec, je voudrais la tester en lavis, en glacis et à l’aérographe. Donc, une/des suite(s) de ce test à venir. Peut-être me faudrait-il prendre en compte ce produit décrit commercialement comme « permettant de rendre vos couleurs plus intenses, de saturer, nuancer ou lisser vos dégradés ». Peut-être est-ce le moyen de casser ce coté trop mat qui est parfois bien dur pour le regard ?

Test de Lightbox Studio de chez Green Stuff World.

Salut les petits forgerons frigorifiés,

Ca y est. C’est l’automne. Il pleut, les feuilles tombent et … On n’y voit franchement plus rien, la luminosité est toute moisie.


Heureusement, pour prendre en photo nos petits bonhommes peints avec plein d’amour dedans, Green Stuff World nous propose une petite Light Box toute mignonne et surtout pas bien chère. Je précise tout de suite qu’il n’y aucun lien entre Green Stuff World et la Forge Ludique :  c’est un achat personnel dont je suis content et que je souhaite partager avec vous. En toute fin d’article, vous trouverez aussi quelques conseils d’utilisation.

Commençons donc, par cette Light Box. A quoi faut-il s’attendre en la commandant ?

Le packaging, basique, est le suivant :

Dedans, nous trouverons un petit sac de transport assez quelconque mais bien pratique pour tout y stoker (sympa !).

Et dans ce petit sac ?
Des câbles d’alimentation USB pour les LEDs et la boite bien pliée.
Notez que les LEDs possèdent plusieurs modes différents : du réglage de l’intensité lumineuse à divers clignotements dont j’ignore l’utilité . Il y a deux barres de LEDs, l’une pour le devant, l’autre sur l’arrière, leurs intensités lumineuses sont réglables indépendamment. Attention, qui dit 2 câbles USB, dit 2 ports USB ou 2 adaptateurs USB pour le secteur, non fournis pour ces derniers.

Comme indiqué sur le site, la boite vient avec 4 fonds : 2 blancs et 2 gris foncés; deux lisses, façon mousepad, et 2 crénelés. Initialement, j’ai pensé les utiliser comme arrière plan pour mes photos (voir, par exemple, les deux avant-dernières photos de cet article). C’était certainement une erreur. Ils permettent surtout d’attacher ou d’empêcher de glisser un tissu ou une feuille de canson qui serait positionnée en arrière-plan de la figurine photographiée (voir les toutes dernières images de l’article).

La boite seule, toute repliée, bien compacte, peu encombrante.

Déplions. Le plastique est plutôt épais et de meilleur qualité que ce que le prix global me laissait préjuger. Bonne surprise. Il n’est néanmoins pas complètement opaque, donc attention à d’éventuelles lumières parasites.

Gros plan sur les attaches scratchs, elles aussi, bien solides et sur les LEDs (seconde photo).

Et voilà. C’est prêt, montée en 3 mn chrono.

T’es pas beau là-dedans ? Malgré sa faible taille, il y a largement assez d’espace pour quelques figurines de 28mm. On peut largement y placer une escouade de Space Marines, une bande de Frostgrave ou un Gang pour Necromunda.

Une petite conclusion ? 
Regardez l’exemple de la photo suivante (prise en basse résolution, sans pied, sans réglage de l’appareil et des LEDs, et sans vrai fond). Sans aucun travail, la figurine est parfaitement éclairée, bien nette. Donc pour ~ 15 €uros, je suis complètement satisfait. Je vous conseille complètement cet achat.

J’en ai donc fini de me battre pendant des heures avec ma lampe de bureau, en deux minutes, je suis sûr de l’exposition de ma figurine. Cependant, cette Light Box (ou une autre) vous donnera de la lumière mais uniquement de la lumière. Elle ne prend pas les photos pour vous. Votre figurine sera donc correctement éclairée mais c’est ensuite à vous de régler votre appareil comme il faut et d’apporter une mise en scène ou un fond qui vous conviendra. Si ce point vous intéresse, vous pouvez poursuivre la lecture de ce billet à vos risques et périls ;).

Vous êtes encore là ? Vraiment ? Bien,  parlons donc un peu photographie pour terminer. Voici deux photos récentes obtenues avec cette Light Box.



Pour obtenir un résultat similaire à ces photos, vous pouvez vous inspirer du petit guide que je vous propose ci-dessous. Notez que je n’y connais presque rien et que si vous avez un photographe professionnel dans votre entourage, il sera certainement de meilleur conseil. A défaut,  peut-être que ces quelques indications peuvent vous aider.

  1. Si vous disposez d’un petit trépied, utilisez le. Sinon, calez bien l’appareil, et à la bonne hauteur, pour qu’il ne bouge pas au moment de la photo.
  2. Trouvez un fond pour l’arrière plan de votre figurine. La couleur choisie aura bien entendu une influence sur le rendu final. Pour ma part et pour ne pas me compliquer la vie, j’ai choisi un fond gris, neutre, c’est une feuille de Canson découpée. Un fond bleu, par exemple, pourra réchauffer les couleurs de votre figurine par contraste et donnera aussi de jolis résultats. Je vous déconseille par contre un fond blanc pour débuter, il est compliqué d’y gérer l’exposition. On risque de « cramer » l’image en fonction du temps de pose.
  3. Réglez les Iso à une valeur basse, la boite est parfaitement éclairée donc moins de 200 Iso : 80 ou 100 me semblent de bons chiffres.
  4. Choisissez une ouverture. Vous allez prendre votre photo de près donc tout sera plutôt net mais choisissez néanmoins quelque chose entre f/8 et f/16. Plus le chiffre est petit (diviseur grand) et plus vous gagnez en netteté. Attention, néanmoins, aller au maximum des capacités de votre appareil n’est pas toujours un bon calcul et la qualité des couleurs peut être dégradée. A vous de tester.
  5. Vous pouvez mettre l’autofocus en mode macro et désactivez le flash si vous en avez un. Vous pouvez aussi éteindre toute lumière dans la pièce qui se superposerait à l’éclairage de la Box.
  6. Positionnez votre appareil photo entre 20 et 30 cm de la figurine et réglez la vitesse d’ouverture. Votre appareil devrait vous donner automatiquement, via son affichage, si la vitesse choisie est correcte : elle doit permettre de faire entrer la lumière raisonnablement (photo ni trop claire, ni trop sombre). Dans tous les cas, plus vous allez baisser l’ouverture pour gagner en netteté, plus vous devrez compenser par une pose longue, ceci pour faire entrer assez de lumière et donc disposer d’un pied. Avec une ouverture d’f/16 ou plus, selon éclairage, la pose peut dépasser la seconde. Si cette étape est trop complexe, dans un premier temps, laissez faire l’appareil en automatique.
  7. Nous y sommes presque, il vous faut maintenant régler la balance des blancs, étape très très importante pour le respect des couleurs. Pour ce faire, placez une feuille de papier blanche dans la boite et utilisez le bouton associé sur l’appareil souvent noté WB. C’est assez simple, l’appareil recalibre alors les couleurs pour ses prochaines prises en analysant ce qui est réellement blanc (ici la feuille). Si vous êtes doués en manipulation d’images (GIMP, Photoshop, etc), en mode RAW, il est aussi complètement possible de reprendre la balance des blancs après prise.
  8. Placez la figurine au centre de la boite. Faites en sorte qu’elle soit éclairée comme vous le souhaitez. Dans tous les cas, difficile d’être mal éclairée avec une Light Box.
  9. Aidez votre Autofocus en le réglant/pointant bien sur la figurine à photographier, positionnez votre retardateur sur 2 secondes. Cela évite les tremblement de l’appareil quand vous le déclenchez. Et surtout, ne zoomez jamais ! Vraiment 🙂 ! Jamais ! Vous recadrerez toujours la photo par informatique.
  10. Wahhhouuu !!! Trop belle ma photo !!!
  11. Ce n’est pas encore ça ? Un petit passage par une petite retouche via logiciel peut vous aider. Notez par exemple, une différence flagrante sur les deux photos ci-dessus, l’une a reçu un effet vignette excessivement marqué qui permet de focaliser le regard sur la figurine au centre de la photo.

Voilà, c’est tout pour moi, en vous souhaitant de bien vous amuser avec vos appareils photos et vos pinceaux. Peindez bien les amis.